Présentation Diaporama


Extrait de l'introduction :

Durant trois siècles après la découverte de Christophe Colomb, l'Espagne va s'assurer une position dominante dans le commerce avec le Nouveau Monde, et va aussi s'enrichir de ses ressources minières d'or et d'argent. Dès le début du 19 ème siècle, cette domination espagnole est contestée et plusieurs Etats de l'Amérique du sud et de l'Amérique centrale vont accéder à l'indépendance, alors même que l'Espagne perd en Europe, le contrôle qu'elle exerçait sur plusieurs Etats satellisés ( Sicile, Sardaigne, Naples, Milanais, Pays-Bas. ).

C'est un pays affaibli qui aborde le XXe siècle, après les règnes de monarques incapables d'imposer des réformes, une première république, six Constitutions, une guerre contre les Etats-Unis entraînant la perte de Cuba, Porto Rico et des Philippines, des conflits internes de succession avec les carlistes.
L'Espagne fût heureusement épargnée par la Première Guerre Mondiale, mais elle subira entre 1923 et 1930 une dictature de type fascisant imposée par le premier ministre Miguel Primo de Rivera. Après cette expérience, l'Espagne sera toujours hors d'état de résoudre certains de ses problèmes majeurs : un développement industriel qui marque le pas par rapport aux autres pays européens, une attente forte d'autonomie des différentes régions soucieuses d'élargir le champ de leurs compétences, l'indispensable combat à mener pour l'alphabétisation des populations les moins favorisées, et l'impérieuse nécessité d'une réforme agraire attendue par des millions de «  braceros » ( les sans-terres ) enfermés depuis toujours dans une extrême misère. et il ne faut pas oublier d'ajouter à cette liste, l'importance et l'influence de l'armée, et celles, tout aussi pesantes, de la hiérarchie catholique !

C'est dans cette situation de grande incertitude, que suite aux élections municipales du 12 avril 1931, sera proclamée le 14, la deuxième République...


PLAN DE L'EXPOSITION (17 panneaux)

1 - Titre
2 - Introduction
3 - La République
4 - La phalange
5 - Pronunciamiento
6 - La guerre
7 - Les tueries
8 - Barcelone
9 - L'offensive
10 - Madrid
11 - Guadalajara
12 - Guernica
13 - Teruel
14 - Marche à la mer
15 - L'effondrement
16 - Épilogue
17 - Conclusion

Quelles leçons peut-on tirer du drame espagnol ?

1/
A tout moment, et particulièrement quand la situation internationale est troublée par des bruits de bottes, les régimes démocratiques sont fragilisés.

Alors surgissent toujours de bons docteurs qui veulent sauver les démocraties par une cure de réalisme, consistant pour l'essentiel, à mettre en ouvre des solutions non-démocratiques, cachées derrière des formules équivoques et trompeuses ( .souvenons-nous que les rebelles espagnols proposaient d'instaurer une « dictature républicaine » ! ).

Alors les bons docteurs sont à leur tour dépassés, et arrivent ceux qui n'ont pas envie de sauver la démocratie, mais bien au contraire, de la jeter aux orties ! Le cycle est immuable et a déjà fonctionné !

2/ Quand un tel danger menace, les braves gens se cachent derrière leurs rideaux en attendant que l'orage passe. Mais si la majorité ne veux pas regarder la réalité en face, il reste ceux qui gardent les yeux ouverts et ne sont pas disposés à se laisser faire !

Dès le début de la guerre d'Espagne, il furent nombreux, venus de tous les horizons, à s'engager pour défendre la démocratie. Ils formèrent les Brigades Internationales et sauvèrent l'honneur des pays démocratiques, bien réticents pour assumer leurs responsabilités ! D'autres, plutôt que de subir le joug d'un dictateur, préférèrent l'exil et passèrent la frontière française. beaucoup n'eurent pas longtemps à attendre pour perdre la vie en poursuivant leur combat . Quelques autres en réchappèrent ; ils se sont installés sur la terre de France et certains sont encore parmi nous avec leurs enfants et petits-enfants.nous sommes fiers de leur présence parmi nous !

3/ Il ne faut pas cessé d'être vigilants, citoyens !